Les Athénéennes

Les Athénéennes
Calendrier

07 juin 2024 — 20h
Alhambra

Autres concerts/Concert d'été

Les Athénéennes

Les Athénéennes
Raphaël Merlin
direction
Céline Laly
soprano

Raphaël Merlin, qui dirige l’Orchestre de Chambre de Genève depuis 2023, propose un programme éclectique : trois œuvres très différentes mais que relient la qualité merveilleuse de leur inspiration et leur souffle lyrique.

La pièce symphonique « Les Hébrides » de Mendelssohn, élaborée en Écosse durant l’été 1829, évoque le souvenir d’une excursion que le compositeur avait faite à l’île de Staffa, où se trouve la célèbre grotte de Fingal. L’œuvre est remaniée et créée en 1832. Cette musique est imprégnée de la mélancolie des paysages écossais et de la majesté de la mer. Sans être descriptive, son caractère d’évocation de la nature semble annoncer déjà l’impressionnisme musical.

On commémore cette année les 100 ans de la mort de Gabriel Fauré. En hommage à cet immense compositeur encore trop méconnu, l’OCG joue la Suite « Pelléas et Mélisande », tirée d’une musique de scène écrite en 1898 pour une représentation londonienne (en anglais) de la pièce de Maeterlinck. (6 ans avant l’opéra de Debussy). Si la Sicilienne est une des pages les plus célèbres de Fauré, chaque morceau de cette Suite est un joyau. Fauré y maîtrise à un haut degré l’alchimie si subtile de son langage : classique par sa finesse et son équilibre, romantique par son inspiration, moderne par l’invention mélodique, l’audace de l’harmonie, la combinaison de la modalité et de la tonalité.

«Le chant de la terre» de Mahler vient faire écho au thème «mère nature» du festival. Des six Lieder que compte cette «symphonie vocale», Raphaël Merlin a choisi d’interpréter le dernier, de loin le plus vaste et le plus bouleversant. Le texte est un remaniement par Mahler de poèmes de Mong-Kao-Yen (Meng Haoran) dans l'attente de l'ami et de Wang Wei l'adieu de l'ami. Le poète attend son ami pour gouter ensemble aux splendeurs du soir. L'ami arrive mais pour adresser au poète un éternel adieu. Dans la coda, mystérieusement suspendue entre les tons d'ut majeur et de la mineur, Mahler écrit: «la Terre adorée, partout, fleurit au printemps et reverdit : partout, toujours, l'horizon bleu luira ! Éternellement... Éternellement...»

 

Programme

  • Felix Mendelssohn Ouverture «Les Hébrides», op.26
  • Gabriel Fauré Pelléas et Mélisande, suite pour orchestre, op.80
  • Gustav Mahler «Abschied», sixième Lied du «Chant de la terre»

Infos pratiques

15.- / 25.- / 35.-
Alhambra
Rue de la Rôtisserie 10
1204 Genève

Prochains concerts

Tous les événements
31 mai 2024 — 20h
Victoria Hall

Chœur de Pontverre

02 juin 2024 — 17h
Alhambra

Les Athénéennes – Silly Symphonies (Walt Disney)

Ciné-concert
Dimitri Soudoplatoff
direction et arrangements
07 juin 2024 — 20h
Alhambra

Les Athénéennes

13 juin 2024 — 20h
Théâtre du Jorat

Dominique A & l'OCG

18 juin 2024 — 20h
Bâtiment des Forces Motrices

Matthias Goerne

Raphaël Merlin
direction
Matthias Goerne
baryton
22 juin 2024 — 11h
Théâtre de Beausobre

Gaëtan

Chope la banane - version intimiste