Yeree Suh

Soprano

retour

De nationalité coréenne, la soprano Yeree Suh étudie le chant à l’Université nationale de Séoul, puis à l’Université des Arts de Berlin dans la classe d’Harald Stamm et à Leipzig avec Regina Werner-Dietrich. Elle suit la spécialisation en musique ancienne de la Schola Cantorum de Bâle avec Gerd Türk.

Yeree Suh débute sa carrière en 2003 en interprétant La Ninfa dans Orfeo de Monteverdi dirigé par René Jacobs. Elle reprend ce rôle un an plus tard au Deutsche Staatsoper de Berlin et au Theater an der Wien. Depuis, elle collabore régulièrement avec les chefs les plus réputés dans le répertoire de la musique ancienne tels que Philippe Herreweghe, Ton Koopman, Sigiswald Kuijken, Václav Luks, Andrea Marcon, Andreas Spering, Jean-Christophe Spinosi et Masaki Suzuki. Elle interprète le rôle de Mademoiselle Silberklang dans Der Schauspieldirector de Mozart lors d’une tournée avec l’Ensemble Concerto Köln et l’acteur allemand Harald Schmidt.

Parallèlement, Yeree Suh acquiert une réputation internationale pour ses interprétations du répertoire contemporain. Elle chante dans la création européenne de la fantaisie With lilies white de Matthias Pintscher avec le Deutsches Symphonie-Orchester sous la direction de Kent Nagano, dans A Mind of Winter de George Benjamin avec le Frankfurt RSO et Paavo Järvi et dans Mysteries of the Macabre de György Ligeti avec l’Ensemble intercontemporain et Susanna Mälkki. Soulignons également ses interprétations du Soleil des eaux de Pierre Boulez à Lucerne sous la direction de Pablo Heras-Casado et à Séoul avec Peter Eötvös, de Pli selon Pli (P. Boulez) avec le Bamberger Symphoniker et Jonathan Nott et avec le BBC Symphony Orchestra et Thierry Fischer, ainsi que plusieurs représentations de Akrostichon-Wortspiel d’Unsuk Chin, dont l’une avec l’Orchestre philharmonique de Radio France.

En 2008, Yeree Suh enregistre un album intitulé Musik des Hamburger Pfeffersäcke avec le Hamburg Elbipolis Baroque Orchestra qui sera acclamé par la critique. Elle enregistre également le rôle de Belinda (Didon et Énée/Purcell) sous la direction de Leonardo García Alarcón chez Ambronay, des œuvres de Judith Bingha chez Resonus Classic, Dixit Dominus de Handel sous la direction de Pierre Cao, l’Oratorio de Pâques de Bach, des cantates de Bach pour soprano solo (dont la BWV 52) ou avec Sigiswald Kuijken, Carmina Burana de Orff chez ZigZag Territoires et le Lauda per la Natività del Signore de Respighi avec le Chœur de la Radio de Berlin chez Carus.

Yeree Suh est récemment apparue avec le Philharmonia Orchestra de Londres, a chanté dans plusieurs productions de Carmina Burana dont l’une sous la direction de Yannick Nézet-Séguin et a été invitée par le Berlin Music Festival pour interpréter Jakobsleiter de Schönberg avec le Deutsches Symphonie-Orchester sous la direction de Ingo Metzmacher.

Durant la saison 2016-2017, on pourra entendre Yeree Suh dans plusieurs projets avec le claveciniste Jos van Immerseel, dont des récitals en Corée du Sud, dans le Symphonie N° 9 de Beethoven avec Anima Eterna, dans Le Visage Nuptial de Pierre Boulez au Konzerthaus de Vienne avec le ORF Radio Symphony Orchestra et Cornelius Meiser, ainsi que dans plusieurs séries de concerts en mémoire à Pierre Boulez au Festival international d’Edinburg avec le BBC Radio Symphony Orchestra et à la Philharmonie de Paris avec l’Ensemble intercontemporain et Matthias Pintscher. Elle donnera également un récital au Théâtre des Champs-Elysées avec des musiciens du Wiener Philharmoniker.

Concerts passés

Mardi 21 février 2017 ~ 20h ~ Victoria Hall

Concert de soirée N° 4

De B à Z : rénovateurs et polémistes

Arie van Beek Direction ~ Véronique Gens Soprano ~ Yeree Suh Soprano ~ Ensemble Contrechamps
De B à Z : rénovateurs et polémistes