Andreas Stoehr

Direction

retour

Les temps forts de la saison 2009-2010 du chef Andreas Stoehr, né à Vienne, sont ses débuts à l’Opéra royal de Stockholm avec Serse d’Haendel, son retour à l’Opéra royal de Copenhague, ainsi que la première de La Calisto de Cavalli au Grand Théâtre de Genève.

Entre 2001 et 2009, il dirige au Deutsche Oper am Rhein qui réunit les villes de Düsseldorf et de Duisburg, où il attire l’attention du public et de la presse obtenant un grand succès en dirigeant, entre autres, la trilogie Monteverdi (avec le metteur en scène Christof Loy), Telemaco de Scarlatti, coproduit avec le Festival de Schwetzingen, et Giulio Cesare in Egitto d’Haendel.

Au centre de ses intérêts artistiques, aux côtés de sa passion pour la musique baroque, se trouvent sans aucun doute la musique de Mozart (La clemenza di Tito, 2006 – Lucio Silla, 2008), de Verdi, mais également le répertoire du XXe siècle (Bartók, Zemlinsky, Ravel, R. Strauss, Schönberg, Berg).

En 2007, il agrandit ce dernier avec Pelléas et Mélisande en dirigeant une nouvelle production au Deutsche Oper am Rhein.

Il fait ses études musicales à Vienne avec David Lutz, Reinhard Schwarz et Gennadij Roshdestwenskij. Pendant ses études, il débute avec Il barbiere di Siviglia de Giovanni Paisiello à la Wiener Kammeroper. En 1985, il est engagé à l’Opéra de Graz. Entre 1989 et 1996, il est chef invité à l’Opéra national de Prague et poursuit sa carrière internationale en dirigeant de nombreux autres concerts.

En 1996, il est nommé directeur musical de l’Opéra-Comique à Paris où le répertoire mozartien et le répertoire français occupent une place prépondérante dans ses activités. Entre 2001 et 2004, parallèlement à son engagement au Deutsche Oper am Rhein, il est premier chef au Théâtre de St Gall en Suisse.

Il a dirigé l’Orchestre symphonique de Vienne, l’Ensemble orchestral de Paris, l’Orchestre national d’Ile-de-France, le Philharmonique de Rotterdam, l'Orchestre philharmonique de Liège, les Orchestres de Copenhague, Hannover, Braunschweig, Munich, Duisburg et est l’invité de festivals, ainsi que d’institutions lyriques (Nationale Reisopera Pays-Bas en 1997, 2004 et 2008, Lucerne et Palermo).

En 2007, Andreas Stoehr a enregistré Ezio de Gluck, avec l'Orchestre Neue Düsseldorfer Hofmusik (Coviello Classics/WDR).

Jeudi 12 mai 2016 ~ 20h ~ Bâtiment des Forces Motrices

Concert de soirée N° 6

Bach-made

Andreas Stoehr Direction ~ Jacques Zoon Flûte ~ Isabelle Moretti Harpe
Bach-made